Refondons Notre Etat a Base du Respect des Droits Humains Fondamentaux

Notre pays est confronté à de grandes difficultés qui doivent nous interpeller: Refondons notre Etat a base du respect des droits Humains fondamentaux

•Le citoyen ordinaire burundais (agriculteurs, petits commerçants, fonctionnaires, etc.) n’arrive plus à vivre de son travail car le coût de la vie ne cesse d’augmenter alors que le pouvoir d’achat de la population continue de chuter.

•Partout dans le pays, l’insécurité gagne du terrain à cause du refus du pouvoir de Bujumbura de répondre aux réclamations des citoyens fondées sur leurs droits sacrés.

•La corruption et les malversations économiques ont atteint un niveau record et notre pays est maintenant en ruine.

•Notre démocratie est en danger à cause du désir farouche du parti CNDD-FDD de conserver le pouvoir en instaurant les dérives autoritaires du parti unique.

Tout cela est la conséquence des politiques injustes et inefficaces menées depuis l’indépendance et accommodées par le CNDD-FDD depuis 2005.

Etant convaincu que tout cela ne peut pas être résolu par les mêmes personnes et les mêmes politiques qui ont créés ce désastre pour notre pays, j’ai décidé d’être candidat aux élections présidentielles de 2015 afin de permettre un vrai changement.

Ce changement doit se manifester dans la refondation de notre Etat en instaurant une séparation stricte des 4 pouvoirs de l’Etat (le législatif, l’exécutif, le judicaire et la presse), en instauration une démocratie libérale pluraliste caractérisée par l’acceptation du débat politique, le respect de l’opposition et la diversité des opinions politiques, des élections libres et transparentes, et mettant au cœur de notre constitution la protection des droits des citoyens.

Ce changement doit se sentir dans notre politique économique, dans la sécurité, dans la lutte contre la corruption et les malversations économiques, dans notre politique sociale spécialement dans notre système éducatif (en instaurant une éducation primaire et secondaire gratuite et obligatoire, en éliminant tous les examens conçus pour limiter l’accès à l’enseignement, en instaurant un éducation universitaire libérale et en mettant en place une éducation continue pour les adultes, en améliorant les conditions de vie des enseignants, en construisant des écoles, ect) , dans notre système de santé(en offrant une couverture santé universelle), dans le respect des droits fondamentaux des citoyens, etc.

Ce changement doit nous permettre de réévaluer notre budget ligne par ligne pour réduire le train de vie des dirigeants et pour éliminer tous les programmes et institutions inutiles créés dans le seul but de donner de l’emploi aux proches des détenteurs du pouvoir, pour ainsi réorienter le budget qui était alloué à ces programmes et institutions dans des programmes prioritaires comme l’éducation, la santé et l’économie sociale et solidaire..
Ce changement doit se sentir aussi dans l’égalité des citoyens devant la loi en se rassurant que tous les citoyens sont admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

Ce changement ne peut pas être le travail d’un seul homme. Nous avons besoin des citoyens aux propres soucieux de construire un Burundi où il sera bon de vivre. Tout le monde doit alors être mobilisé : Les agriculteurs et éleveurs, les salariés et les entrepreneurs, les partenaires sociaux, les associations, bref tous les citoyens doivent être mobilisés pour rendre le Burundi meilleur.

Je vous invite alors à vous joindre à notre parti «Rassemblement des Démocrates Burundais» pour nous aider nettoyer notre pays des politiques injustes et inhumaines qui ont toujours contribué à la destruction de notre pays.

   Par JEREMIE MINANI, Candidat potentiel burundais des presidentielles 2015

Publicités

Une réflexion sur “Refondons Notre Etat a Base du Respect des Droits Humains Fondamentaux

  1. « Partout dans le pays, l’insécurité gagne du terrain à cause du refus du pouvoir de Bujumbura de répondre aux réclamations des citoyens fondées sur leurs droits sacrés. » Ibi bintu muriko muvuga mwovyemeza mukavyemanga?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s